L’ostéopathie reconnue comme profession médicale au Luxembourg!

Depuis le 6 Décembre 2018, l’ostéopathie au Luxembourg a fait un bon en avant ! Après l’Italie, c’est un nouveau voisin qui s’apprête à reconnaitre l’ostéopathie comme profession de santé. Qu’est ce qui va changer?

Premièrement le contrôle de la qualité des formations d’ostéopathie sera bien plus élevé. Un pas que nous avons aussi franchi récemment en France.

Mais instantanément, quand on lit ces mots on se demande si les séances d’ostéopathie vont être prises en charge par le système de sécurité sociale. La réponse est : c’est deja le cas! Jusqu’ici chez nos voisins Luxembourgeois, les médecins sont à meme de prescrire des séances d’ostéopathie à leur patients. Et les patients sont donc remboursé intégralement en cas de prescription médicale.

Et cette reconnaissance va meme plus loin. En effet, un groupe de discussion entre le ministère de la santé et une syndicat représentatif d’ostéopathe vont entrer en négociation pour qu’une convention élargisse ces conditions de remboursement !

Mais encore?

D’autre part, si l’ostéopathie fonctionne aisément sur prescription médicale, cela signifie qu’elle est inclue dans le parcours de soin des patients. Et donc que la communication entre professionnels de santé permet une fluidification du parcours du patient. Que les professionnels de santé sont au courant du champs de compétence de chacun d’entre eux. Une situation qui peut paraitre bien lointaine vue de France…

… Mais qui ne l’est pas tant que ça ! Sans utiliser l’argument du « Si ça se fait ailleurs, ça peut marcher ici », pensons aux études qui ne cessent de montrer les bienfaits de l’ostéopathie. Pensons maintenant au trou de la sécu qui sera comblé en 2019. Ne peut-on pas intégrer l’ostéopathie comme une thérapie préventive et ainsi diminuer les dépenses pharmaceutiques? Gardons en tete que la dépense pharmaceutique moyenne d’un français par an est de 540 euros. Quand on sait que le prix moyen d’une séance d’ostéopathie est de 50 euros, ne peut-on pas penser à utiliser l’ostéopathie comme une arme thérapeutique dans notre système de soin ? Tant sur le plan économique que sur le plan de l’efficacité, cette idée fait son chemin.

A condition de ménager les mafias interêts deja en place parmi les professions para-médicales. A condition de concevoir les principales thérapies manuelles présentes chez nous comme complémentaires et non rivales. A condition également de placer le patient au centre du questionnement, avant la rentabilité. Soyons même utopistes : à condition d’envisager un système de soin tourné vers la prévention. Et à l’heure où le sport santé a fait son arrivée en France, on a quelques raisons de croire à cette tendance préventive. De là à envisager le sport et l’ostéopathie sur ordonnance?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *